Le nouveau contrôle technique 2018 : quels changements à prévoir ?

Révison du contrôle technique 2018

Depuis 1 mois le nouveau contrôle technique est en vigueur suite à des directives européennes. Ce nouveau contrôle est plus détaillé car plus de points sont vérifiés, 132 au lieu de 123, et il prend plus de temps.

En quoi consiste ce changement ?

La grande nouveauté de ce contrôle technique est l’ajout d’un troisième niveau de sanction. En plus de défaillances mineures, ne nécessitant pas de contre-visite, et de défaillances majeurs, nécessitant une contre-visite dans les 2 mois, le contrôle technique a désormais une autre catégorie: la défaillance critique. Ce nouveau critère désigne un véhicule dont l’état présente un danger immédiat pour la sécurité routière ou pour l’environnement. L’état de défaillance critique nécessite toujours une contre visite dans les 2 mois, seulement une contrainte s’ajoute : le contrôle technique sera valide seulement jusqu’à la fin de la journée. Autrement dit, l’automobiliste aura jusqu’à la fin de la journée pour amener sa voiture chez le réparateur. S’il ne l’amène pas directement chez le réparateur et que la journée s’achève, il ne pourra plus conduire sa voiture à l’exception de se rendre chez un réparateur. Une vignette indiquera la durée de validité du contrôle technique.

La durée du contrôle technique va également changer : elle va s’allonger à cause du nombre de points de contrôle et de défaillances à vérifier. Pour les mêmes raisons, le prix du contrôle technique va augmenter de 15% à 20% en moyenne : le Conseil National des Professionnels de l’Automobile (CNPA) estime à 65 euros le prix moyen du contrôle technique.

Quelques points à vérifier pour bien préparer votre véhicule au contrôle technique :

Au niveau de la carrosserie, il faut vérifier la bonne ouverte et fermeture des portes, coffre et capot. Les feux et clignotants doivent être dans un bon état. La plaque d’immatriculation doit être lisible et bien fixée. Il faut aussi contrôler la pression des pneus ainsi que les déchirures et hernies. Tous les équipements comme les sièges et ceintures doivent être fixés. Enfin, vérifiez le bon état du parebrise et de l’essuie-glace.

Un nouveau contrôle prévu pour 2019 ?

En effet, les automobilistes ne sont pas au bout de leur peine : selon le Parisien, un autre contrôle technique sera instauré en janvier 2019 avec des normes anti-pollution plus précises, notamment sur l’opacité des fumées et sur plusieurs polluants recrachés par le pot d’échappement. Cette nouveauté pourrait créer un problème pour certaines voitures avec un moteur au gazole. C’est à se demander si l’Europe n’essaie pas de relancer le marché des voitures récentes et inciter les automobilistes à souscrire un crédit auto pour limiter les coûts d’entretien de leur véhicule.

Le journaliste

Laurent Peruzzi
Auteur et journaliste sur une multitude de sujets, j'essaie à chaque billet de vous partager mes réflexions basées sur l'actualité. Mes pensées n'engagent que moi !