Que faire quand on a du mal à payer sa taxe d’habitation ?

Diffuculté à payer la taxe d'habitation

Difficile de ne pas y penser elle revient tous les ans pour la rentrée, la taxe d’habitation fait partie d’un des impôts locaux qu’un particulier peut être amené à régler si il est déclaré dans un bien immobilier à partir du 1er janvier de l’année en cours.

Ce sont des taxes permettant de renflouer le budget des collectivités locales. La collecte de cet impôt finance directement  les services publics tels que les écoles, les collèges, les nouvelles routes et l’entretien des anciennes voies. C’est un moyen collectif mis en place par le gouvernement dans le but de faire contribuer tous les habitants de la commune au bon fonctionnement des collectivités locales. Malgré tout, la taxe d’habitation peut s’avérer être un véritable fardeau dans le budget des français. En effet, le montant varie en fonction de la ville où réside le particulier, plus il est logé dans une grande ville plus la taxe d’habitation sera douloureuse. C’est pourquoi vous avez la possibilité dès aujourd’hui de négocier votre impôt au fisc, certains individus peuvent même se faire exonérer ! Alors avant d’emprunter de l’argent pour payer cette taxe, lisez ces conseils :

Un délai supplémentaire ou une ristourne est possible !

Si vous êtes en situation précaire et que vous ne pouvez pas régler votre taxe d’habitation soit parce que le délai est trop court, soit parce que vous avez eu un imprévu financier ou pour d’autres raisons, le Trésor Public peut vous octroyer un délai supplémentaire ou une réduction de votre taxe. La période où l’on reçoit la taxe d’habitation est très redoutée par les ménages français.

En effet, en moyenne les particuliers économisent toute l’année pour pouvoir régler cet impôt. Si vous savez que cette année sera plus compliquée que les autres, pas de panique ! Vous avez la possibilité de demander un petit coup de pouce aux impôts. Pour cela il suffit de s’y prendre le plus tôt possible, car les administrations seront plus attentives à votre cas. C’est une démarche totalement légale, vous devez vous adresser au service qui gère votre dossier soit en vous rendant au guichet, soit en rédigeant une lettre de grâce. Deux solutions possibles s’offriront à vous si vous obtenez une réponse du fisc, la première est un étalement de la taxe d’habitation, la seconde est la remise gracieuse totale.

Exonération totale dans certains cas

Le Trésor Public peut accorder une exonération totale (demande de dégrèvement) de la taxe d’habitation à un particulier que si ce dernier correspond à certains critères. Il faut tout de même prendre compte que cette solution est exclusivement réservée aux individus qui sont le plus en difficulté financière en France. Les personnes concernées par cette exonération doivent être les titulaires de l’allocation spéciale du Fonds de solidarité vieillesse, être âgées de plus de 60 ans, doivent être veufs(ves), être titulaire de l’allocation adulte handicapé.

Si votre situation est semblable aux critères suivants vous pouvez envisager une réponse positive pour la suppression de votre taxe d’habitation (formulaire officiel de demande de dégrèvement).

À lire aussi : Suppression de la taxe d’habitation pour 80% des français en 2018

Le journaliste

Laurent Peruzzi

Auteur et journaliste sur une multitude de sujets, j’essaie à chaque billet de vous partager mes réflexions basées sur l’actualité. Mes pensées n’engagent que moi !