Taxe d’habitation exonérée pour 80% des français à partir de 2018

Exonération de la taxe d'habitation

Les députés ont voté le samedi 21 octobre l’exonération de la taxe d’habitation concernant 80% des ménages français prenant effet dès l’année 2018. La taxe sera définitivement supprimée d’ici 2020. C’est une des mesures phares du programme de finance du président Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation avait séduit plus d’un électeur durant la campagne présidentielle. Le principal objectif de ce nouveau projet de loi est de redonner du pouvoir d’achat aux français. Grâce à l’exonération de cet impôt, les français devrait économiser environ 1097 euros par an surtout pour les habitants des grandes villes.

Comment va se dérouler la réforme ?

La réforme débute dès l’année prochaine avec une baisse de 30% du montant total à payer de la taxe habitation pour 80% des ménages français. Le président Emmanuel Macron a fait savoir dès le début de sa campagne sa volonté de mettre en place l’exonération par étape, c’est-à-dire en 3 ans de 2018 à 2020. Il y aura donc une baisse de 30% en 2018, ensuite une diminution de 69% en 2019 et pour finir une suppression totale en 2020. On comptabilise un allègement à hauteur de 10 milliards d’euros pour la dernière année de la réforme. En attendant que cela prenne effet, la taxe d’habitation de 2017 s’applique sans aucune modification et doit être réglée obligatoirement par les personnes ayant occupé un logement en janvier 2017.

Les bénéficiaires de cette exonération 

L’exonération de la taxe d’habitation concerne 4 français sur 5. Le nouveau projet de loi vise essentiellement les ménages qui possèdent des revenus faibles ou moyens se situant dans une classe moyenne et populaire. Seuls les ménages les plus aisés devront continuer à être redevable de cet impôt. La réforme prévoit entre 75% et 80% de foyers non imposables pour 2020, il faut toutefois noter que près de 18% de la population française ne paie pas de taxe d’habitation en raison d’un droit  ou d’une grâce accordée selon la situation du citoyen. Il y a donc en réalité 60% des ménages qui seront exemptés de payer la taxe. Le gouvernement a fixé des plafonds selon le nombre de personne déclaré dans le foyer et les revenus des ménages. Seuls les individus respectant ces conditions pourront bénéficier d’une suppression de la taxe d’habitation.

Le journaliste

Margaux Ristor

Rédactrice de sujets diverses, surtout basés sur la consommation, l’économie et le buzz. Je transmets à tous mes lecteurs ma vision de l’actualité d’aujourd’hui.