Assurance de prêt immobilier : pourquoi les prix vont augmenter en 2019

L'augmentation des prix de l'assurance crédit immobilier pour 2019

Les spécialistes prévoient une augmentation de l’assurance emprunteur pour 2019. La taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA), qui n’était valable que sur une petite partie de la prime d’assurance, prévoit une extension sur la totalité des garanties. On vous explique !

Si vous avez pour projet d’acheter votre bien immobilier l’année prochaine, cela vous reviendra certainement plus cher que cette année. Le gouvernement souhaite renflouer les caisses, l’augmentation de la taxe sur l’assurance de prêt fera grimper le coût total du crédit immobilier. L’emprunteur est redevable de cette taxe lorsqu’il souhaite acquérir un bien immobilier. L’assurance de prêt est obligatoire lorsque vous souscrivez un contrat de crédit immobilier, il vous permet de garantir les remboursements en cas d’imprévus (licenciement, maladie ou accident). Le montant de la taxe sur l’assurance de prêt qui s’élève à 9% ne s’applique plus seulement sur une seule partie de la prime, la partie concernant le licenciement et le handicap. En 2019, la taxe s’appliquera également sur la partie décès. C’est une décision cohérente dont le principal objectif est de créer une uniformité sur le mode de taxation de l’assurance emprunteur. Selon le gouvernement, seuls les nouveaux contrats souscrits en 2019 seront concernés par cette mesure. Ce changement entraînera certainement une augmentation de deux à trois euros par mois pour tous les emprunteurs qui vont souscrire un contrat d’assurance moyen.

La garantie décès sera taxée

L’augmentation de l’assurance de prêt entraînera le retrait de l’exonération sur la garantie décès afin que cela soit plus cohérent, dans la mesure où les autres garanties (licenciement et invalidité) de l’assurance de prêt ne sont pas exonérées. Le ministère espère obtenir plus de 100 millions d’euros de recettes en 2019. Actuellement la décision concerne uniquement les nouveaux contrats, dès que les anciens contrats pourront être renouvelés les spécialistes estiment des recettes à environ 500 millions d’euros par an. Tout l’argent de la taxe sur l’assurance emprunteur sera reversé à un organisme qui finance la construction de logements sociaux (Action Logement). Les organismes de crédit proposent souvent aux emprunteurs leurs propres assurances de prêt au moment de la souscription du crédit immobilier. Cependant, vous pouvez aussi choisir de prendre votre contrat assurance de prêt chez un autre organisme concurrent.

À lire aussi : Le droit de résiliation de l’assurance emprunteur est conforme à la loi

Quelques euros de plus

Cette mesure aura forcément un impact sur la politique des tarifs de l’assurance emprunteur. Les banques et tous les organismes assureurs devront donc penser à une nouvelle stratégie. Cela pourrait avoir comme conséquence une hausse de deux à trois euros par mois pour tous les emprunteurs qui ont souscrit un contrat d’assurance moyen. Par exemple si vous empruntez un prêt sur 20 ans, vous allez dépenser plus de 700 euros en plus sur la totalité de la durée du crédit. Depuis le 1er janvier 2018, vous pouvez renégocier votre assurance emprunteur. Le changement fiscal de l’assurance de prêt entraînera une mauvaise compréhension des tarifs, les emprunteurs seront plus susceptibles de renoncer au changement d’assurance de prêt pour faire des économies.

Comparez gratuitement les tarifs des assurances de prêts

Le journaliste

Laurent Peruzzi
Auteur et journaliste sur une multitude de sujets, j'essaie à chaque billet de vous partager mes réflexions basées sur l'actualité. Mes pensées n'engagent que moi !