Crédit immobilier : 272 milliard d’Euros atteint en 2017, un record !

Record de crédit immobilier en 2017

Le rendement de nouveaux prêts sur le marché financier a atteint les 272 milliards d’euros en 2017, dépassant le record maintenu jusqu’à présent à 252 milliards d’euros de crédits. Une augmentation record de la production des crédits en France selon ces chiffres obtenus par la Banque de France.

C’est en lien direct avec les taux d’emprunt exceptionnellement bas durant l’année 2017, la production de nouveaux prêts immobilier a bien augmenté l’an dernier soit pratiquement 20 milliards d’euros de plus qu’en 2016. C’est véritable coup de théâtre pour le marché de l’immobilier en France, les particuliers développent de plus en plus leur patrimoine en investissant dans une résidence principale ou secondaire. La production de crédits immobilier a fortement augmenté l’année dernière, la Banque de France enregistre une hausse de 6% chaque année.

Des solutions de financements remarquables

Si les français ont été plus nombreux à souscrire un contrat de crédit immobilier en 2017, ce n’est pas sans raison. En effet, tout s’explique par le phénomène incroyable des taux d’intérêts pour emprunter un crédit immobilier très bas. C’est en partie grâce à la politique de soutien à l’économie mise en place par la Banque centrale européenne. En fin d’année on observe même une légère diminution du coût des prêts immobilier atteignant un niveau record depuis trois ans. Le gouvernement français a facilité l’accès au crédit immobilier notamment grâce à la loi Mezard, une version améliorée de la loi Pinel qui permettait aux investisseurs d’acheter un bien neuf sans apport dans le but de le louer par la suite. Une politique du logement bien ancrée en France qui a notamment fait ses preuves en 2017. Son principal objectif était de booster le marché de l’immobilier mais aussi palier à la crise du logement dans certaines régions en forte demande des ménages pour se loger.

À lire aussi : Immobilier : un marché optimiste en 2018

De moins en moins de renégociations

Avec un environnement aussi favorable pour emprunter un crédit immobilier, plusieurs français n’ont pas hésité à profiter de l’opportunité du moment pour investir dans l’achat d’une résidence. En outre cela leur a permis de pouvoir obtenir des conditions d’emprunt très avantageuses surtout auprès de leur organisme financier. Cela explique surement le taux élevé de renégociation enregistré l’année dernière surtout au mois de janvier. En ce qui concerne le reste de l’année 2017, on observe tout de même une légère diminution en continu chaque mois des renégociations. En effet, le taux restant très bas et n’évoluant pas, la part du nombre de rachat exécuté en France ne s’élevait plus qu’à 16% en fin d’année, contre 62% en janvier.

Le journaliste

Edouard G.
Journaliste en herbe et passionné d'actualité économique, je prends du plaisir à partager ma veille en rédigeant des articles en rapport avec l'actualité.

Comments are closed.