Crédit immobilier : une stabilisation des taux bas en Septembre 2018 ?

Les taux bas stabilisés en Septembre sur le crédit immobilier

Depuis le début de l’année 2018 les taux d’intérêts du crédit immobilier sont historiquement bas, la rentrée semble afficher des taux un peu plus stables. Les investisseurs continuent de bénéficier des bonnes conditions pour emprunter.

Même si les taux des prêts ne montrent pas une nouvelle baisse pour le moment, ils maintiennent une stabilité parfaite pour les emprunteurs potentiels. Les spécialistes prévoient une pérennité de cette stabilisation des taux sur les quelques mois à venir. En parallèle on peut constater un allongement de la durée du crédit sur le secteur immobilier. Le phénomène des taux stagnant concerne tous les types de crédits immobiliers. Selon les statistiques le mois de juillet enregistrait des taux à  hauteur de 1.55% pour le crédit immobilier, les taux étaient à 1.56% en juin. Pour les emprunts sur 15 ans les taux sont fixés à environ 1.39% contre 1.41% au mois de juin. Pour les crédits sur 25 ans, on ne remarque pas de grosse différence non plus. Cela montre bien qu’il n’y a aucun grand changement entre le mois de juin et de juillet.

À lire aussi : Crédit immobilier : la rentrée est-elle propice aux bonnes affaires ?

Une stabilité qui devrait rester continuer

D’après les analyses d’experts en crédit immobilier, cette stabilité des taux devrait se poursuivre pendant plusieurs mois. Les établissements financiers ont pris de l’avance sur la production des crédits immobiliers pour pouvoir continuer d’attirer de nouveaux investisseurs. De ce fait, les banques et organismes de crédit ont tout intérêt à ne pas augmenter leurs taux d’intérêt. La diminution des taux n’est pas non plus impossible car les établissements bancaires doivent tout de même conserver un certain niveau de rentabilité.

La durée du crédit s’allonge

Avec la baisse des taux du prêt immobilier, le nombre de demande pour souscrire un crédit immobilier a augmenté depuis un an. Cependant, les demandeurs de crédit ne sont pas révélés être que des bons profils pour les établissements financiers. En effet, avec un taux bas le coût total du crédit a diminué par rapports à l’année dernière. De ce fait les ménages les moins aisés ont plus de facilité à faire un crédit immobilier grâce à ces conditions favorables, qui le sont également pour une demande de renégociation de crédits. Les organismes de crédits s’adaptent aux profils des emprunteurs en augmentant la durée de remboursement du crédit. Cela permet aux ménages de bénéficier de petites mensualités par mois, les emprunteurs pourront regagner du pouvoir d’achat en diminuant leur taux d’endettement.

Le journaliste

Laurent Peruzzi
Auteur et journaliste sur une multitude de sujets, j'essaie à chaque billet de vous partager mes réflexions basées sur l'actualité. Mes pensées n'engagent que moi !