Crédit Immo : la domiciliation des revenus, une obligation en 2018 ?

La domiciliation des revenus obligatoire pour emprunt immobilier

Quand vous contractez un crédit immobilier auprès d’un établissement financier, vous êtes tenus de domicilier les revenus que vous percevez dans la banque qui vous accorde votre crédit. En outre, cette règle tacite n’est pas une obligation puisqu’il arrive que certains ménages décident de changer de banque car elle propose un meilleur taux pour leur crédit en cours de remboursement. Toutefois, une nouvelle réforme va être mise en place courant 2018, pour limiter le changement d’établissement bancaire il vous faudra rester 10 ans au maximum dans la banque qui vous a octroyé le prêt.

Une condition pour obtenir facilement un taux avantageux

Vous avez enfin trouvé le logement de vos rêves et l’organisme financier qui vous accorde le crédit immobilier pour concrétiser votre projet. Avec la nouvelle règle sur la domiciliation de vos revenus, la banque prêteuse vous demandera expressément de faire venir vos revenus chez cette dernière. Vous n’avez pas d’obligation de le faire mais cela se fait quasi automatiquement. Du côté des banques, cette pratique leur permet de récupérer les pertes liées au taux d’intérêt bas négocié avec l’emprunteur. En effet en ramenant vos revenus dans la banque de votre crédit, cela permet à l’établissement d’avoir la main sur la gestion de vos comptes ou de vos produits financiers. En acceptant de négocier votre taux d’intérêt, vous n’aurez donc pas le choix de concéder le rapatriement de vos comptes dans le but de mettre tous les atouts de votre côté pour obtenir un prêt à un taux très intéressant. Cependant, le but n’est pas de se vendre au rabais vous devez également négocier les tarifs de gestion de vos comptes. Notamment, vous n’êtes pas obligés de prendre l’assurance de votre crédit immo dans ce même établissement bancaire.

Domiciliation des revenus : pas très claire pour tout le monde…

Cette nouvelle règle de domiciliation reste un peu floue pour les ménages français. Elle se présente sous deux formes, dans un premier temps elle n’est pas inscrite sur votre offre de crédit immobilier c’est simplement un accord informulé entre vous et votre banque prêteuse. Dans ce premier cas, quelques mois après votre demande de crédit vous pouvez librement changer de banque sans contrepartie ou frais demandés.

Dans un second cas, la règle de domiciliation de vos revenus est précisée dans votre contrat du crédit immobilier. Il faut cependant qu’il y est une contrepartie émanant de la banque prêteuse spécifiée également dans l’offre de prêt. Si la mention de domiciliation est trop succincte, elle peut être considérée comme abusive.

À lire aussi : Retour à la normale pour le crédit immobilier en 2018

Le journaliste

Edouard G.
Journaliste en herbe et passionné d'actualité économique, je prends du plaisir à partager ma veille en rédigeant des articles en rapport avec l'actualité.