Immobilier : un marché optimiste en 2018

immobilier 2018 un marché optimiste

Pour le marché de l’immobilier l’année 2018 promet d’être riche en surprises pour tous les investisseurs à la recherche d’un bien à l’achat. En effet, après avoir fini l’année précédente avec des records de vente et des taux d’intérêt exceptionnellement bas, le marché devrait poursuivre ces bons résultats pour 2018.

L’année 2017 a marqué au fer rouge le marché de l’immobilier si bien que les experts l’appellent le millésime de l’immobilier. Entre l’augmentation du nombre de vente dans l’ancien par rapport à l’année 2016 et les nouvelles constructions dans le neuf qui ont suscité l’intérêt des investisseurs, 2017 a battu le record des ventes. C’est pourquoi près de 82% des professionnels de ce secteur estiment que l’immobilier s’est amélioré en cette fin d’année annonçant pour ces derniers un brin d’optimisme  concernant les ventes de 2018. On remarque que ce sont plus dans les régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest que les professionnels restent les plus confiants.

À lire aussi : Assurance propriétaire : 2018 change la donne

L’avis des spécialistes sur la question

Ces quatre derniers mois les taux d’intérêt du crédit immobilier avaient chuté, les français en ont donc profité pour investir dans la pierre dans le but de vivre dans un logement dont ils sont les propriétaires ou développer leur patrimoine dans une résidence secondaire ou à but locatif. Cela explique en grande partie les chiffres de vente impressionnant en 2017. C’est pourquoi tous les spécialistes de l’immobilier sont très optimistes pour cette nouvelle année, les taux bas resteront constants selon eux et le dynamisme du marché permettra de maintenir les ventes à la hausse.

L’ancien revient à la mode

Plus de 55% des spécialistes de l’immobilier prévoient une stabilité des ventes pour les logements anciens. Ils estiment également que les prix des transactions resteront les mêmes avec une légère diminution du prix au mètre carré. En résumé, même si à la fin de l’année 2017 les prix des logements anciens avaient augmenté, les pros de l’immobilier déclarent que ce phénomène devrait toucher à sa fin pour 2018. Cependant il faut toutefois noter que cela ne s’appliquera pas pour certaines grandes villes comme Bordeaux, Paris ou Lyon.

Qu’en est-il du neuf ?

Concernant les logements neufs, les professionnels misent sur un maintien du nombre de transaction pour l’année 2018.  Certains envisagent même une hausse des constructions avec un plus de logements dans le neuf disponibles à la vente. En outre, le prix de vente continuera de se stabiliser comme ces quatre derniers voir légèrement augmenter dans certaines régions de France.

Le journaliste

Edouard G.
Journaliste en herbe et passionné d'actualité économique, je prends du plaisir à partager ma veille en rédigeant des articles en rapport avec l'actualité.