Affection de longue durée: les limites du remboursement à 100%

Les limites du remboursement total en affection longue durée

Si vous êtes atteints d’une maladie d’affection de longue durée connue notamment sous l’appellation ALD, vous avez la possibilité de bénéficier d’une aide pour vos remboursements santé. En effet, l’assurance maladie peut assurer une prise en charge à hauteur de 100% pour un grand nombre d’affection de longue durée. La demande peut être motivée selon les aspects de votre affection, si vous avez besoin de soins ponctuels et très coûteux. La situation financière du demandeur peut aussi apparaître dans le dossier de demande de prise en charge.

Quelle maladie est reconnue au titre d’affection de longue durée (ALD) par la Sécurité Sociale ?

Parmi les ALD, le remboursement des soins à 100% qu’assure la Sécurité Sociale concerne uniquement un certain nombre de ces affections. Les principales concernées sont distinguées selon le degré de gravité ou du caractère chronique nécessitant des soins de longue durée. Ces maladies doivent également démontrer le besoin de recevoir des traitements très coûteux pour pouvoir vivre au quotidien. Ces soins conséquents devront donc correspondre soit à une affection présente sur une liste donnée telles que le cancer, le VIH, l’Alzheimer, le diabète etc… Ou bien la maladie doit être à caractère grave et de façon évolutive, n’étant pas inscrite sur la liste donnée mais pouvant créer un handicap ou une perte d’autonomie soudaine chez le patient avec des soins d’une durée supérieure à 6 mois.

Si un spécialiste de la santé reconnaît un problème de santé qui doit bénéficier d’un remboursement total au titre de l’ALD, il rédige un protocole de soins. C’est un document officiel permettant de présenter la maladie du patient ainsi que le coût et la durée du traitement nécessaire. Ce document est par la suite transmis au médecin conseil de la Sécurité Sociale qui étudie le cas et donne sa réponse pour prendre en charge ou pas les dépenses liées à la maladie du patient.

ALD : les frais qui sont remboursés à 100 %

Une fois que la Sécurité Sociale a donné son accord en reconnaissant que la maladie est ALD, la caisse santé prend alors en charge systématiquement 100% des dépenses de santé en rapport avec l’affection. Cela peut être une simple consultation chez un médecin, un médicament spécifique pour le suivi de la maladie, ou bien plusieurs examens échographiques ou en laboratoire, des produits médicaux en rapport avec l’affection et même tous les transports qui exécutent vos déplacements liés à l’ALD. Les remboursements peuvent également prendre en charge des frais hospitaliers, le patient peut bénéficier de la suppression du ticket modérateur cela concerne la part qu’il reste à rembourser.https://devisman.com/guides/mutuelle/remboursement/postes-de-remboursement#hospitalisation

Il faut tout de même noter que cela n’implique pas la gratuité de tous les soins du malade. Selon une enquête du collectif interassociatif sur la santé, les personnes atteintes d’ALD ont en moyenne 752€ par an à régler pour leurs soins avant que la complémentaire santé joue son rôle. En outre, 10% d’entre eux qui doivent suivre des soins les plus onéreux doivent rembourser 1700€ par an de leur poche même avec la mise en place du dispositif de remboursement à hauteur de 100%.

Le journaliste

Margaux Ristor

Rédactrice de sujets diverses, surtout basés sur la consommation, l’économie et le buzz. Je transmets à tous mes lecteurs ma vision de l’actualité d’aujourd’hui.