La méditation : un moyen de prévenir la maladie d’Alzheimer

La méditation pour prévenir Alzheimer

Les résultats d’une étude publiée par l’Inserm montrent que la méditation pratiquée de façon régulière peut améliorer l’activité cérébrale. De ce fait, cela permettrait de réduire les effets du vieillissement du cerveau et prévenir la maladie d’Alzheimer.

L’étude consiste à comparer le mécanisme du cerveau de 73 personnes qui sont toutes âgées de la soixantaine environ. Parmi ces volontaires,  6 sont des experts en méditation qui pratiquent cette méthode de relaxation entre 15k et 30k heures pendant toute une année. Grâce à l’utilisation d’examen de radiologie, on observe des différences significatives entre les 73 individus surtout au niveau de certaines régions du cerveau. Cette étude permet de montrer qu’il y a bien une corrélation entre le fait de bien vieillir et de méditer régulièrement une fois par jour. Il est vrai que plus nous avançons dans l’âge et plus nous subissons une diminution du volume cérébral entraînant petit à petit la dégradation de nos fonctions cognitives. Le stress et le manque progressif de sommeil accélèrent cette régression, ce sont deux éléments qui sont notamment considérés comme étant des facteurs de risque de l’Alzheimer. Les examens révèlent bien que la médiation qui réduit le stress et relaxe le corps permet de laisser le corps vieillir naturellement et peut prévenir la perte de mémoire chronique causée par l’Alzheimer.

Un effet positif sur le vieillissement cérébral

Les 6 experts en méditation qui ont participé à l’étude ne pratiquent pas du tout les mêmes méthodes pour méditer puisqu’ils suivent chacun différents courants traditionnels bouddhistes. En comparant leur activité cérébrale et celle des 67 autres individus de l’étude, on a pour la première fois la preuve qu’il existe de réelles divergences en ce qui concerne la matière grise et le métabolisme du glucose. On observe un plus grand volume pour les experts en méditation surtout dans les régions du cerveau qui se dégradent en vieillissant. De ce fait, l’étude confirme plus ou moins les bienfaits de la méditation sur le vieillissement de notre cerveau. En effet, la baisse du stress et de l’anxiété ainsi que toutes émotions négatives pouvant entraîner une contrariété ou une insomnie, vous permet de conserver un bon métabolisme cérébral. C’est un bon moyen de prévenir la maladie d’Alzheimer et vous donne la possibilité de bien vieillir.

> Lien vers la publication officielle des résultats (en anglais)

Le journaliste

Margaux Ristor
Rédactrice de sujets diverses, surtout basés sur la consommation, l’économie et le buzz. Je transmets à tous mes lecteurs ma vision de l’actualité d’aujourd’hui.